De grands projets inutiles…

De grands projets inutiles en France… il y en a.
A commencer bien évidemment par celui de l’aéroport de Notre-dame-des-Landes contre lequel des militants de toutes horizons se battent (parce que c’est désormais le mot juste). Jeunes, plus âgés, actifs et tous courageux, ils osent nous montrer la bêtise de ce projet aux milliards d’euros qui, à l’instar d’EuropaCity, imagination à l’éloge du luxe, de la surconsommation et du non-sens durable semblent vouloir se monter sans tenir compte des réels besoins locaux.
Vous trouverez ci-dessous deux textes. Tout d’abord le communiqué de presse du groupe EELV au Conseil régional d’Ile-de-France. Les élus, dont je fait parti, se félicitent de l’annonce du Premier Ministre du déblocage financier du projet de développement des transports collectifs franciliens. Ils donnent aussi leur voix en soutien aux opposants au projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.
La deuxième partie de cet article permet de diffuser la lettre de Patrick Warin, ancien élève de la Promotion Voltaire de l’ENA, ancien Directeur à la Caisse des Dépôts et Consignations, Professeur associé aux Universités et membre de Démocratie 2012, adressée au Président de la République, François Hollande et concernant le projet Notre-Dame-des-landes.

 

1 /   Les éluEs écologistes d’Ile-de-France se félicitent de l’annonce de Jean-Marc Ayrault du déblocage « si nécessaire » d’un milliard d’euros d’ici 2015 en fonction des besoins pour le développement des transports collectifs en Ile-de-France.

non NDDL

En attendant d’y voir plus clair sur le coût pharaonique du Grand Paris Express version Sarkozy, qui englobe les nouvelles lignes de banlieue mais aussi la ligne verte du plateau de Saclay et les liaisons rapides entre aéroports et quartiers d’affaires, c’est un signal positif fort qu’on envoie aux usagers. Il s’agira dès lors de lancer rapidement les chantiers prioritaires pour les habitants, qui attendent qu’on réponde rapidement à l’urgence de leur quotidien. Lire la suite

La bataille du Sdrif

Un article relatif au Sdrif (encore) relatant les accrochages verbaux, toujours politiques et parfois amusants des conseillers régionaux franciliens lors de la séance du 24 et 25 octobre dernier. L’extrait provient de la lettre des Décideurs d’Île-de-France du 29 octobre 2012.

Alain Amédro, au centre, lors de la séance plénière d’octobre

« Comme un boxeur auquel on a coupé les jarrets, il a fallu se refaire une santé. Concluant sur cette métaphore l’examen du projet de Sdrif, en séance plénière régionale, le 25 octobre, Jean-Paul Huchon a salué « l’esprit d’opposition constructive » qui a prévalu. Si « l’exercice infernal » de discussion de près de 400 amendements est terminé, le processus de validation ne touche pas encore à sa fin. Le projet adopté doit encore être soumis à l’avis des Conseils généraux et des chambres consulaires, puis entrer en enquête publique avant une adoption définitive prévue pour la fin 2013. Lire la suite

Adoption du projet Sdrif : des continuités écologiques à l’EPF

Encore un article clair et pédagogique des Décideurs d’Ile-de-France relatif à la séance du Sdrif de la semaine passée.

« Alain Amédro a du faire preuve de pédagogie et de patience, répétant inlassablement la signification des différentes « pastilles » d’urbanisation du Sdrif en séance plénière les 24 et 25 octobre? Signe peut-être du manque de clarté ou de lisibilité des règles édictées en matière de densification. Il n’en reste pas moins que le projet de Sdrif a été adopté à une large majorité, les groupes PSR et app., FdG, EELV, PRG-MUP ayant voté pour, les groupes MP et FdG-A contre, et l’UDI s’étant abstenu.

Au vu des nombreux amendements demandant localement le retrait (ou le rajout) de pastilles d’urbanisation, apparaît une difficulté d’appréhension de la carte de destination générale des sols. Au cours des discussions, Hervé Hocquard (MP) dénonce « un manque de lisibilité du document » et un « summum de la distorsion entre l’affichage et la réalité de terrain ». Dans l’esprit d’Alain Amédro c’est pourtant clair : les pastilles représentant les secteurs « à fort potentiel de densification » ouvrent « un potentiel d’urbanisation, une capacité de faire et non une obligation », précise le Vice-président chargé de l’Aménagement. A distinguer des secteurs « d’urbanisation préférentielle » représentés par des pastilles de 25 hectares, mais théoriques eux aussi, le Sdrif ne se substituant pas aux projets locaux. Lire la suite

L’île-de-France se transforme pour de bon

sdrif 2030

Le journal gratuit Métro parle aussi du Sdrif.

Après deux jours de débats, l’Assemblée régionale a adopté hier le Schéma d’aménagement de la région (Sdrif). Un plan qui dessine les contours de la région pour 2030.

Le Schéma directeur pour l’Ile-de-France, Sdrif pour les intimes, a été adopté à une large majorité hier. « J’aimerais bâtir une région que les gens n’auraient pas envie de quitter au moment de la retraite », a expliqué avec emphase Jean-Paul Huchon, président PS de la région. Présenté la semaine dernière à la presse, le Sdrif définit les orientations de la région en matière de logements, d’emploi, d’environnement et d’aménagement du territoire, à l’horizon 2030.

Effort de concertation

Les débats auront duré deux jours, pendant lesquels l’assemblé régionale – composée de 208 élus – a dû étudié plus de 200 amendements déposés. Ce sont les voix de la majorité qui ont pesé dans cette issue favorable (PS, EELV, Front de Gauche, PRG-MUP) tandis que les centristes de l’UDI se sont abstenus et que les groupes UMP, Front de gauche et Alternatifs ont voté contre. Lire la suite

Une concertation rare et forte orchestrée par le Vice-président à l’Aménagement

 

Ci-dessous l’article du Nouvel Observateur paru hier soir, deuxième et dernier jour du vote du schéma directeur régional Ile-de-France 2030 au Conseil régional. La concertation forte et le plaisir de pouvoir choisir son environnement à venir y sont soulignés.

La région Ile-de-France a adopté jeudi 25 octobre à une large majorité son schéma d’aménagement à l’horizon 2030, une nouvelle occasion de bagarres politiques sur le projet du Grand Paris, dont la droite met en doute la volonté du gouvernement de le réaliser.

Siégeant pendant deux jours, l’assemblée régionale a débattu de ce texte et de ses plus de 200 amendements et l’a adopté avec les voix de la majorité (PS, EELV, Front de Gauche, PRG-MUP), les centristes de l’UDI s’abstenant et les groupes UMP et Front de gauche et Alternatifs votant contre.

Ce Sdrif donne les contours du futur visage de la région capitale : plus dense, plus verte, aux déplacements mieux articulés, soutenant de l’agriculture de proximité et le petit commerce, dans l’esprit d’une « transition écologique » globale. Lire la suite

Le Sdrif passe à France 3

Une nouvelle apparition médiatique pour le le schéma directeur régional avec France 3 Ile-de-France qui m’a interrogé dans mon bureau de la Région le jour précédent son passage en séance.

Retrouver le reportage diffusé mercredi 24 aux journaux du midi et du soir : Journal de France 3 Ile-de-France à 8:10 minutes

 

 

Quels éco-quartiers pour quelle ville durable ?

La semaine passée, j’étais à Saint-Ouen à  l’occasion du 4e Forum des quartiers durables où étaient réunis les acteurs techniques et politiques des éco-quartiers. La question primordiale était de comprendre comment un éco-quartier peut redynamiser et recomposer la ville. Car, si les éco-quartiers doivent respecter l’environnement, il ne faut pas oublier les aspects sociaux-économiques qui sont importants pour construire un lieu de vie de qualité répondant aux attentes des citoyens. L’article suivant est extrait du site Natura-Science.

Modélisation du futur éco-quartier de 100 hectares des Docks de Saint-Ouen, éco-quartiers

« Les éco-quartiers ont surtout été des laboratoires techniques », « ils doivent devenir aujourd’hui des laboratoires socio-culturels », affirme Bruno Lhoste, Directeur général d’Inddigo, cabinet de conseil en développement durable. Ces éco-quartiers doivent aussi proposer des services collaboratifs : AMAP, autopartage, prêt d’outils, recyclerie, lieux d’échanges…

Pour définir les éco-quartiers, les médias parlent beaucoup d’environnement et d’énergie. Mais ils oublient bien souvent l’importance de la mixité sociale, de la tranquillité, des logements sociaux, du bien-être, de l’éducation/ formation, des équipements sportifs et culturels  et de la valorisation des nationalités diverses. Lire la suite

Débat BFM TV Business relatif au SDRIF

Mardi 23 octobre 2012, j’étais l’invité de Caroline Brun, présentatrice de l’émission Grand Paris de la chaîne de télévision BFM TV Business à laquelle j’ai participé. Dans cette séquence, chaque jour a lieu un débat avec des décideurs d’Ile-de-France sur les enjeux régionaux. Et en fin d’émission, un face-à-face sur l’actualité politique, sociétale et la vie quotidienne de la capitale et du « Grand Paris » est organisé.

Sur la question du Schéma directeur régional, mon contradicteur pour ce débat était Jérome Dubus, délégué général du MEDEF Ile de France, Conseiller de Paris du XVIIème et Secrétaire National de l’UMP…

Vous pouvez retrouver cet échange de 12 minutes sur : http://www.bfmtv.com/grille/bfmbusiness/podcast-radio/6102/

Alain Amédro présentant le Schéma régional Ile-de-France 2030 les 24 et 25 octobre 2012 dans l’hémicycle du Conseil régional

Et pour visionner en direct le débat du projet Ile-de-France 2030 que je porte en tant que Vice-président chargé de l’aménagement du territoire, rendez-vous jusqu’à ce soir sur : http://www.iledefrance.fr/lactualite/conseil-regional/conseil-regional/a-suivre-en-direct-le-vote-du-projet-de-sdrif/

Discours d’introduction au vote du Schéma directeur de la Région Île-de-France du 24 octobre 2012

ALAIN AMEDRO Vice-président

chargé de l’aménagement du territoire

 de la coopération décentralisée, des contrats ruraux

et des parcs naturels régionaux

Discours d’introduction

au vote du Schéma directeur

de la Région Île-de-France

24 octobre 2012

Mesdames, Messieurs,

Cher Jean-Paul,

Comment vivrons-nous en 2030 ?

Telle est la question qui nous est posée, dont l’une des réponses est le projet de schéma directeur, Ile de France 2030.

Engagé il y a maintenant un an, le projet que je vous soumets aujourd’hui a été établi en association avec l’État, en concertation étroite avec le CESER, les collectivités dont les départements, les chambres consulaires, les architectes du Grand Paris, avec les habitants. Il a été mené tambour battant et nous sommes au rendez-vous. Bâti à partir du socle du schéma directeur de 2008, voté il y a quatre ans par notre Assemblée, le projet Ile de France 2030 sort consolidé, bonifié, renforcé pour notre territoire. Il s’est raffermi dans sa vision, sa cohérence, sa mise en œuvre et son ambition. Lire la suite

Sdrif : une lecture rapide avant l’adoption

Article tiré de la Lettre des Décideurs d’Ile-de-France et tout simplement très explicité sur la question du Sdrif, ses fascicules et sa carte.

Jean-Paul Huchon promet une séance plénière du Conseil régional très « animée », et même « spectaculaire », le 25 octobre, autour de la présentation du projet de Sdrif. Le chef de l’exécutif régional se montre pourtant confiant, mettant en avant la large concertation qui a entouré l’élaboration du document. D’autant qu’il reste « dans le socle » de celui de 2008 qui avait passé, lui, toutes les étapes de l’élaboration à l’approbation, souligne Vincent Fouchier, directeur général adjoint de l’IAU.

Maniant l’euphémisme, après « quelques difficultés d’accouchement », le président du Conseil régional d’Île-de-France se montre aujourd’hui confiant sur le projet de Sdrif 2013. « Sans modestie, nous sommes pltôt satisfaits », affirme Jean-Paul Huchon, le 16 octobre, en présentant le document à la presse. C’est une belle victoire après les péripéties traversées, en tant qu’aménageur, si j’ose dire, et responsable du développement de ce territoire ». La victoire ne sera pourtant proclamée qu’après le vote de l’assemblée régionale, réunie en séance extrordinaire, le 25 octobre qui promet de vifs débats. Lire la suite