Je suis candidat…(moi aussi)

Il y a quelques jours, j’ai écrit à mes ami-e-s aulnaysien-ne-s, aux adhérents écologistes et à mes collègues conseiller-e-s régionaux-les pour les informer de mes intentions pour 2015 et les élections régionales. Je vous en fais part sur ce blog, vous qui me lisez depuis quelques années et avez accompagné, soutenu, suivi mes engagements.
C’est un de ces textes qu’il faut mieux lire jusqu’au bout.Bonne lecture et à bientôt, Alain

ACUAlain AMEDRO Aulnay-sous-Bois, le 14 février 2015

Chers toutes et tous,

Nous sommes dans une année d’élections, de bilans bien sûr, de candidatures…et cette question récurrente et naturelle, que vous avez été nombreux à me poser ces derniers temps : « Es-tu à nouveau candidat ? »

Je suis élu depuis onze ans au conseil régional, dont cinq dans l’exécutif régional, (21 ans que je suis à EELV)…J’ai fait part à mes proches de ma décision dès 2012.

Dans le premier mandat, je me suis beaucoup mobilisé sur les questions de transport : qualité des RER notamment du B et lutte contre la ligne pour businessman CDGExpress, offre de bus…

La solidarité internationale m’a beaucoup mobilisé notamment avec la Mauritanie et l’Afrique du sud avec une attention particulièrement sur la lutte contre le SIDA et l’accompagnement des malades notamment à Nouakchott.

J’ai eu un second mandat particulièrement riche en responsabilité : vice-président de la Région Île-de-France en charge de l’aménagement, de la révision et de la mise en œuvre du schéma directeur de la région: urbanisme, transport, protection et utilisation des sols…Le travail avait été engagé par Mireille Ferri mais refusé par le conseil d’État pour apparition de la loi sur le Grand Paris et son réseau de Transport en commun. C’est bien à la refonte de ce schéma que j’ai dû m’atteler en moins de deux ans, repenser les TC, la ville, les zones à protéger, penser autrement le développement rural…

J’ai obtenu, avec l’aide des groupes et en particulier écologistes, des victoires grandes ou petites : la réduction des terres ouvertes à l’extension urbaine, la notion de ville intense qui fait de la qualité de vie un objectif central : services publics, transports, espaces verts de proximité, logements, rééquilibrage, transition énergétique…La mise en œuvre est maintenant engagée et mérite toute notre attention…

J’ai vécu des rencontres variées : avec de nombreux francilien-ne-s, ministres, préfets, présidents de Conseils généraux, d’interco, maires, associations et notamment environnementales, architectes, paysagistes…J’ai acquis une riche expérience de la négociation avec des personnes très diverses, au service de l’intérêt général et notamment celui des générations futures mais aussi résistances face au lobbying, aux réflexes du «on a toujours fait comme cela…»

J’ai mené des dialogues passionnants avec des gens très différents, souvent profondément attachés à bien servir les francilien-ne-s. J’ai pris un grand plaisir à construire des compromis avec la diversité des élu-e-s, à mettre en place des projets issus de nos discussions, à travailler en équipe. J’ai été heureux de permettre et d’intensifier les ateliers créatifs de l’utopie urbaines (ACU), à les rapprocher de l’Atelier international du Grand Paris et de ses équipes confirmées et inventives. Heureux encore de permettre de redonner des couleurs à cet atelier, fier d’avoir inscrit l’ensemble de ma délégation sous l’égide du climat.

J’ai aussi découvert des territoires attachants par l’énergie de leurs habitants, par le charme fragile de leur paysage, de leur patrimoine, avec cette conviction qu’il faut agir maintenant pour les préserver, les valoriser…

Alors et maintenant…

Alors aujourd’hui, je suis candidat pour :

être un passeur auprès de toutes celles et tous ceux qui désirent sincèrement faire avancer l’écologie, l’humanisme et le vivre ensemble sous toutes ses formes…comprendre l’échelon régional, mener campagne, enrichir notre programme,

faire toujours plus d’écologie, sensibiliser, dialoguer, ici, ailleurs, dans des possibles sur lesquels, je travaille avec passion et sens.

Continuer à participer à l’élaboration de politique publique, d’actions d’écologie concrète, de mieux vivre,

Intensifier mes engagements dans des lieux d’innovations sociales et environnementales, coopératifs, attentifs aux solutions locales, aux solidarités…

J’ai vécu intensément ces périodes d’élu, d’adjoint au maire, de vice-président de la Région Île-de-France, grâce à la confiance, le soutien, l’amitié de nombre d’entre vous : citoyen-ne-s, militant-e-s, agents de la ville d’Aulnay-sous-Bois, de la Région, élu-e-s de toutes couleurs.

Cela a représenté beaucoup de travail, d’énergie, de belles rencontres…mais aussi de choses à changer : dialogues inabouties, tensions, cynismes, ego…Je retiens les belles rencontres !

Il me paraît ainsi important d’être en accord avec mes principes, avec les textes que j’ai signés comme la charte anticor: non cumul de mandat et notamment dans le temps, renouvellement avec échanges d’expérience.

La vie politique doit se revivifier, se transformer, s’ouvrir…Les écologistes doivent être pleinement conscient de leur responsabilité particulière face aux urgences du climat, de la biodiversité et du « bien vivre ensemble ». Nous devons être à la hauteur des aspirations profondes et d’un mouvement de fond de la société qui transforme, invente et crée une société plus humaine, plus respectueuse de notre planète. L’espoir en action existe déjà.

C’est donc une nouvelle étape de ma vie qui s’ouvre en décembre 2015, avant cela, un certain nombre de dossiers mérite d’être sur de bons rails et notamment les deux nouveaux Parcs Naturels Régionaux, la refonte des aides aux maires bâtisseurs…L’année 2015 doit être utile pour les franciliens, leurs projets et leurs capacités à reprendre l’initiative, à agir.

J’y serai encore très actif, l’esprit libre !

Bien à vous,

Alain AMEDRO
biodiversité

PS : Merci à toutes et à tous pour vos actions et engagements (au détriment du temps familial souvent) pour le collectif écologiste dans le 93… Certains ont pris d’autres routes, avec d’autres nos relations se sont refroidies mais je n’oublie pas nos engagements communs et nos efforts par tous les temps pour que l’écologie trouve sa déclinaison dans les politiques publiques… Continuons à croire à notre collectif, aux dialogues qui apaisent et rassemblent…

7 réflexions au sujet de « Je suis candidat…(moi aussi) »

  1. Bravo cher Alain.
    J’apprécie beaucoup tout le positif et l’énergie dépensée dans une perspective futuriste. Tu as bien pris la mesure de renouveau nécessaire.
    Nous avons besoin d’artisans actifs et conscients en cette année mondiale sur le climat., et l’avenir de notre planète.
    Nous te souhaitons le meilleur et une bonne réussite dans l’esprit du « vivre ensemble » de M.L. King.

    Bien Affectueusement
    Roger

  2. Je vous remercie pour votre engagement et ce texte qui donnera l’exemple à beaucoup d’autres je l’espère. Je participerai à le faire connaitre

    NB
    Consultant, blogueur et ancien d’Anticor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *