48h Chrono en Seine-et-Marne – 3/3

Le mardi 26 mars s’est axé sur la thématique de l’eau par le biais de la préservation de la nature et sur la thématique de l’aménagement via l’architecture historique et contemporaine. Le parcours  s’est concentré sur le nord du projet de parc.

La Conseillère régionale, Marie Richard, la Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois, Jeanine Beldent ainsi que le Maire de Couilly-Pont-aux-Dames et Président de l’Association des Elus pour le PNR Brie et Deux Morin, Jean-Louis Vaudescal devant les cryptes de Jouarre

–          Le lendemain, nous nous sommes rendus aux cryptes de la ville où de nombreux élus nous attendaient. Parmi eux, étaient présents Jeanine Beldent, Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois et Jean-Louis Vaudescal, Maire de Couilly-Pont-aux-Dames. Jouarre reste l’une des rares communes de la région à conserver intact autant de vestiges. Joyau du patrimoine et de l’art mérovingien, les cryptes demeurent un ensemble unique en Europe car elles sont les plus anciennes. Quant à la tour romane de l’abbaye qui abrite aujourd’hui le magasin du monastère, elle est sans doute le monument qui résume le mieux l’histoire de Jouarre. De son édification à la fin du XIe siècle sur des ruines carolingiennes en passant par la Révolution où elle est transformée en habitation annexée d’une forge, à son sauvetage après les deux Guerres mondiales qui ne l’avaient pas épargné, la tour a su traverser les siècles. Lire la suite

Europa City, ou l’art de construire des pistes de ski en banlieue parisienne

Vue des entrepôts logistiques et de Paris depuis les terres du triangle de Gonesse.

Les champs du « Triangle de Gonesse » (Val-d’Oise) ne s’étendent pas à perte de vue. Ils sont au contraire bien délimités, dans le sens des aiguilles d’une montre, par : l’aéroport de Roissy, les préfabriqués bleu roi de Castorama et d’Ikea, l’autoroute A1, l’usine de PSA-Aulnay, des entrepôts logistiques, l’aéroport du Bourget, une ancienne décharge et une friche industrielle. Au-dessus passent sans cesse des avions à basse altitude : on est tout près de Roissy, sur la Patte-d’Oie de Gonesse. L’article du Monde du 26 mars, revient sur ma position quant au projet d’Europa City et donne de la voix aux défenseurs de terres agricoles et aux opposants aux projets inutiles.

C’est sur ces terres, parmi les plus fertiles de France, que devrait être bâti à l’horizon 2020 (après enquêtes publiques, obtention des autorisations administratives et autres étapes) Europa City. Une sorte de temple du « temps libre » qui allie shopping, loisirs et culture sur le thème de « l’art de vivre à l’européenne ». Un complexe de 80 hectares porté par le groupe Auchan dans le cadre du Grand Paris, qui table sur près de 30 millions de visiteurs par an, soit presque deux fois plus qu’Eurodisney, « destination touristique la plus visitée d’Europe« , selon le parc. Lire la suite

Avis des Départements et organismes consulaires quant au schéma Ile-de-France 2030 et lancement de l’enquête publique

Schéma directeur Ile-de-France 2030

Jean Paul Huchon se félicite des avis rendus

par les Départements et les organismes consulaires

et lance l’enquête publique

La Région Ile-de-France a soumis son projet Ile-de-France 2030 à l’avis de l’ensemble des départements franciliens, des chambres de commerce et d’industrie, d’artisanat et d’agriculture, et du  Conseil économique social et environnemental régional d’Île-de-France (CESER).

Le Département de Seine-et-Marne est le dernier à avoir délibéré aujourd’hui et rendu un avis favorable tout comme avant lui, la Ville de Paris, les Départements de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de l’Essonne, mais aussi la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie (CRCI). Les  représentants du monde agricole et de l’artisanat ont également transmis des avis plutôt  positifs assortis de réserves. Lire la suite

Les femmes, moteurs du développement périurbain

Ce week-end au Forum Ile-de-France 2030 de Bobigny organisé par Libération, je participais à la table ronde consacrée à la mobilité dans le périurbain. Le quotidien en a retenu l’article ci-après.

J’ai insisté sur les atouts à faire valoir du périurbains, sur le besoin de dépolluer les friches industrielles avant de s’attaquer aux terres agricoles franciliennes ou encore sur l’investissement de la Région pour le développement des circuits courts

La zone périurbaine d’Ile-de-France concentre 1,5 millions d’habitants. Une mobilité choisie, ou contrainte, qui concerne des familles écartelées entre leur domicile et leur travail. Comment les femmes s’adaptent-elles à cet environnement aux portes de la ville ?

La MC 93 de Bobigny accueillait le débat "Périurbain : mobilité forcée ou mobilité choisie ?" le 23 février 2013.

La MC 93 de Bobigny accueillait le débat « Périurbain : mobilité forcée ou mobilité choisie ? » le 23 février 2013. (Photo Ludovic Clerima) Lire la suite

Pour une baisse de la TVA sur les biens de première nécessité

Lors du conseil municipal du jeudi 21 février, le groupe des élus Verts Aulnay Écologie a proposé un vœu pour une TVA à taux réduit sur le logement (cf article du journal Le Parisien ci-dessous), mais aussi sur la culture et les transports. Une pétition pour l’avenir du logement social, que vous trouverez plus bas, a aussi été créer et relayé notamment via Médiapart. Les élus écologistes cherchent, en effet, un large consensus autour d’un vœu portant non seulement sur un rétablissement d’un taux de TVA réduit sur le logement mais aussi, sur la culture et les transports (cf vœu ci-dessous).

Article du Journal Le Parisien – Jeudi 21 février 2013

Les Verts militent pour le logement

Les élus verts d’Aulnay-sous-Bois s’inquiètent à leur tour d’une hausse annoncée de la TVA sur le logement, la culture et les transports (elle passerait en 2014 de 7 à 10 %). « Cette décision, si elle se confirmait, rendrait impossible la mise en oeuvre des engagements du président de la République pour la construction de 150 000 logements sociaux par an […] », indiquent-ils dans un communiqué. Les élus écologistes proposeront ce jeudi au conseil municipal, présidé par le socialiste Gérard Ségura, un voeu en faveur d’un abaissement de cette taxe à 5 % sur les « biens de première nécessité ». Avant eux, d’autres élus de gauche ont déjà pris position en faveur de cette mesure dans le 93, comme le président du conseil général, Stéphane Troussel (PS), ou l’élu de Saint-Denis, Stéphane Peu (PC). Lire la suite

Une erreur manifeste d’appréciation…

Présent ce matin au procès de ma filleule RESF (réseau éducation sans frontières), j’ai eu le plaisir d’écouter les propos du rapporteur public énonçant « une erreur manifeste d’appréciation ». Vous retrouverez ci-dessous le communiqué de presse de RESF.

Deux bonne nouvelles de plus !

Marthe et Christelle bientôt régularisées ?

Ce matin s’est déroulée l’audience du Tribunal administratif de Montreuil concernant les recours formés par deux jeunes majeures parrainées par RESF : Marthe et Christelle. Lire la suite

Périphérique, le couvrir mais surtout s’occuper de l’origine des pollutions

Interviewé hier après-midi par le journal Le Parisien, vous trouverz ci-dessous l’article qui en ressort. Paru aujourd’hui »hui comme une réponse au maire de Vanves qui souhaite voir le périphérique parisien couvert, le texte met l’accent sur le changement d’esprit des élus qui ont maintenant bien conscience des nuisances de cette fameuse ceinture routière.

Malakoff, mardi. Depuis 2008, un tunnel atténue les nuisances du périphérique sur 410 m autour de la porte de Vanves (XIVe) (au fond sur la photo). Mais les riverains de la portion non couverte continuent de subir le bruit.

« Le périph a-t-il besoin d’un lifting? L’autoroute urbaine, qui fêtera l’an prochain son quarantième anniversaire, est en tout cas promise à une « réflexion » sur son réaménagement, voire sa couverture, dans les années à venir. Lire la suite

La bataille du Sdrif

Un article relatif au Sdrif (encore) relatant les accrochages verbaux, toujours politiques et parfois amusants des conseillers régionaux franciliens lors de la séance du 24 et 25 octobre dernier. L’extrait provient de la lettre des Décideurs d’Île-de-France du 29 octobre 2012.

Alain Amédro, au centre, lors de la séance plénière d’octobre

« Comme un boxeur auquel on a coupé les jarrets, il a fallu se refaire une santé. Concluant sur cette métaphore l’examen du projet de Sdrif, en séance plénière régionale, le 25 octobre, Jean-Paul Huchon a salué « l’esprit d’opposition constructive » qui a prévalu. Si « l’exercice infernal » de discussion de près de 400 amendements est terminé, le processus de validation ne touche pas encore à sa fin. Le projet adopté doit encore être soumis à l’avis des Conseils généraux et des chambres consulaires, puis entrer en enquête publique avant une adoption définitive prévue pour la fin 2013. Lire la suite

Adoption du projet Sdrif : des continuités écologiques à l’EPF

Encore un article clair et pédagogique des Décideurs d’Ile-de-France relatif à la séance du Sdrif de la semaine passée.

« Alain Amédro a du faire preuve de pédagogie et de patience, répétant inlassablement la signification des différentes « pastilles » d’urbanisation du Sdrif en séance plénière les 24 et 25 octobre? Signe peut-être du manque de clarté ou de lisibilité des règles édictées en matière de densification. Il n’en reste pas moins que le projet de Sdrif a été adopté à une large majorité, les groupes PSR et app., FdG, EELV, PRG-MUP ayant voté pour, les groupes MP et FdG-A contre, et l’UDI s’étant abstenu.

Au vu des nombreux amendements demandant localement le retrait (ou le rajout) de pastilles d’urbanisation, apparaît une difficulté d’appréhension de la carte de destination générale des sols. Au cours des discussions, Hervé Hocquard (MP) dénonce « un manque de lisibilité du document » et un « summum de la distorsion entre l’affichage et la réalité de terrain ». Dans l’esprit d’Alain Amédro c’est pourtant clair : les pastilles représentant les secteurs « à fort potentiel de densification » ouvrent « un potentiel d’urbanisation, une capacité de faire et non une obligation », précise le Vice-président chargé de l’Aménagement. A distinguer des secteurs « d’urbanisation préférentielle » représentés par des pastilles de 25 hectares, mais théoriques eux aussi, le Sdrif ne se substituant pas aux projets locaux. Lire la suite

Une concertation rare et forte orchestrée par le Vice-président à l’Aménagement

 

Ci-dessous l’article du Nouvel Observateur paru hier soir, deuxième et dernier jour du vote du schéma directeur régional Ile-de-France 2030 au Conseil régional. La concertation forte et le plaisir de pouvoir choisir son environnement à venir y sont soulignés.

La région Ile-de-France a adopté jeudi 25 octobre à une large majorité son schéma d’aménagement à l’horizon 2030, une nouvelle occasion de bagarres politiques sur le projet du Grand Paris, dont la droite met en doute la volonté du gouvernement de le réaliser.

Siégeant pendant deux jours, l’assemblée régionale a débattu de ce texte et de ses plus de 200 amendements et l’a adopté avec les voix de la majorité (PS, EELV, Front de Gauche, PRG-MUP), les centristes de l’UDI s’abstenant et les groupes UMP et Front de gauche et Alternatifs votant contre.

Ce Sdrif donne les contours du futur visage de la région capitale : plus dense, plus verte, aux déplacements mieux articulés, soutenant de l’agriculture de proximité et le petit commerce, dans l’esprit d’une « transition écologique » globale. Lire la suite