Le vice président de la région Alain Amédro sur le terrain avec Cécile Duflot

17048_1300327861623_5929782_nParis le 18 février 2014

Alain Amédro, vice président du Conseil Régional en charge de l’aménagement et notamment des Contrats de Développement Territoriaux (CDT), accompagnera Cécile Duflot pour la signature du contrat d’Est Ensemble vendredi 21 février 2014.
Le Conseil Régional a particulièrement accompagné ce territoire qui a su comprendre les bénéfices d’une intercommunalité de projet, et attribué 10 millions d’€ pour des projets structurants comme la piscine écologique de Montreuil dans le cadre du dispositif Grand Projet 3 du contrat de plan État-Région. Le Conseil Régional a aussi participé à la mise en place d’une charte aménagement-transport autour de la ligne de métro 11, liant les questions de transport, d’urbanisme, d’emploi et d’équipement.

Lors de cette visite de la ministre en Seine-Saint-Denis, Alain Amédro a tenu à faire un arrêt à Aulnay-sous-Bois pour visiter une copropriété dégradée. Il fera rencontrer à Cécile Duflot des propriétaires qui ont des choses à exprimer sur leur conditions de vie et les déséquilibres introduits par certains aspects contestables de la politique de rachat.

La région veut favoriser la mise en place d’une ville complète qui se fait avec les habitants et non contre eux. Cette ville doit allier logements, services et équipements. Ce modèle de ville est contenu dans le schéma directeur IDF 2030 conçu sous la responsabilité d’Alain Amédro.

Une politique volontariste pour inciter toujours plus de Franciliens à utiliser le vélo dans leur vie quotidienne

Commission permanente du 20 novembre 2013

 Le nombre de déplacements à vélo à Paris a doublé entre 2003 et 2008 mais ne représente encore que 3 % des déplacements. Pour accompagner cette tendance et inciter toujours plus de Franciliens à utiliser le vélo dans leur vie quotidienne, Jean-Paul HUCHON, Président de la Région Ile-de-France et Pierre SERNE, Vice-président chargé des Transports et des mobilités, ont fait voter ce jour 4,5 M€  d’aides en faveur des circulations douces.

 Pour Jean-Paul HUCHON : « Les comportements des habitants de la Région parisienne ont commencé à changer : l’usage de la voiture diminue au profit de la marche, du vélo et des transports en commun. La politique volontariste que nous menons en faveur du développement des circulations douces répond à un seul objectif : réduire de 20 % nos émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020. ». 

 Pierre SERNE ajoute : « en rendant l’utilisation du vélo toujours plus facile, l’objectif est d’inscrire le vélo dans les déplacements quotidiens des Franciliens. Nous avons pour ambition de développer, d’ici à 2020, un réseau régional d’itinéraires cyclables d’environ 3500 km ».

 1,1 M€ consacrés à la construction d’une passerelle permettant de franchir la Seine entre le centre ville de Port-Marly et l’île de la Loge. Ce projet permettra d’assurer une continuité cyclable le long de la Seine entre les communes de Louveciennes et Bougival (78) tout en évitant l’axe du quai Conti, très fréquenté par les voitures.

900 000 € consacrés à la création d’une piste cyclable entre le centre-ville et la gare d’Argenteuil (95) afin de faciliter l’accès à la gare en vélo. Des aménagements de voirie (zones 30) sont également prévus pour sécuriser la pratique du vélo en favorisant la réduction de la vitesse des véhicules.

815 000 € consacrés à l’aménagement d’une passerelle cyclable sur le barrage des Vives Eaux. Situé entre les communes de Boissise-la-Bertrade et de Boissise-le-Roi (77), la passerelle pourra servir de points de passage entre les deux rives dans le cadre d’une pratique loisir du vélo mais également pour des déplacements quotidiens (la gare de Boissise-le-Roi desservie par le RER D est située à 15 minutes). Horizon de mise en service prévisionnelle du projet : 2018.

223 000 € consacrés à l’aménagement d’une voie verte de 1,3 km en lieu et place d’une ancienne ligne de chemin de fer, dite voie Lambert, qui traverse le territoire des communes de Villeparisis (77) Tremblay en France (93) et Vaujours (93). La voie verte sera située entre la RD 44 et le Canal de l’Ourcq, elle traversera les quartiers urbains des villes concernées avant de relier les pistes cyclables existantes le long du Canal de l’Ourcq.

Pour mémoire

          En Ile-de-France 715 000 déplacements par jour sont réalisés en vélo (sur une partie ou la totalité du trajet).

 

          Les Franciliens sont très bien équipés en vélo : la région Ile-de-France compte dix fois plus de vélos que de deux-roues motorisés (5,3 millions de vélos personnels contre 500 000 deux-roues motorisés).

          En moyenne, les déplacements à vélo ont une portée de 2 km.

          Le vélo représente 2% des déplacements des franciliens, 87% des déplacements restent motorisés.

Pour plus d’informations : http://www.omnil.fr/IMG/pdf/egt2010_velo_bd-2.pdf

Discours – Plénière d’ouverture du Congrès des Parcs

 Discours d’Alain AMEDRO

Vice-président de la région Ile-de-France

Chargé de l’Aménagement du territoire, de la Coopération interrégionale, des Contrats ruraux et des Parcs Naturels Régionaux

Plénière d’ouverture du Congrès des Parcs

Mercredi 2 octobre 2013, Saint Rémy-Lès-Chevreuse 

Seul le discours prononcé fait foi

 

Monsieur le Maire de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse,

Monsieur le Président du Parc de la Haute Vallée de Chevreuse,

Monsieur le Président de la Fédération des Parcs,

Monsieur le Vice-président du Conseil Général de l’Essonne, cher Guy,

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les chargés de mission des Régions,

Mesdames et Messieurs les chargé de mission des Parcs,

Chers amis des Parcs,

Bienvenue en Ile-de-France ! Bienvenue dans cette région dynamique et contrastée. Cette région historique et tournée vers l’avenir. Et surtout, cette région si belle et plus encore ! Une région riche de sa biodiversité, de ses paysages et de ses habitants. Une région dont on connait le développement économique, mais où certains territoires pâtissent d’inégalités. Une région où chacun s’est arrêté un jour mais où la diversité patrimoniale est parfois ignorée. Une Ile-de-France qui loin des clichés, est à 70% rurale ! Lire la suite

RER B : un combat de longue haleine, plus de quinze ans d’actions

Il y a des matins, où on se lève tôt et c’est pour accueillir en Seine-Saint-Denis, le ministre des transports et le président de la région Ile-de-France. Ils se déplacaient afin de se rendre compte des investissements importants réalisés pour les nouvelles rames du RER B. Des projets depuis plus de 30 ans reportés et qui voient enfin le jour : celui de la modernisation du RER B au Nord dans l’objectif d’améliorer les conditions de transport des voyageurs : un temps de parcours fiabilisé, une desserte simplifiée et renforcée, une fréquence accrue des trains ainsi qu’un confort amélioré.  C’était ce matin, à l’aube, en gare du Bourget.

modernisation rer b

Je ressens tout à la fois une certaine fierté d’avoir contribué, à ma modeste place de militant puis d’élu à ce que le RER B fasse l’objet d’une mobilisation financière importante et une vigilance renouvelée. Et ce notamment de par mes resposabilités au STIF, afin que les 500 millions d’€ engagés soit un plus pour les usagers.

Chacun aura bien conscience qu’il est bien trop tôt pour en tirer des conclusions euphoriques ou négatives. Ce que je sais c’est que les usagers, dont je fais partie, ont bien fait de se mobiliser et de continuer leurs actions.

Je me souviens du combat, encore en cours aujourd’hui, contre le CDGExpress et pour la prise en compte des usagers du quotidien de la ligne B. C’etait dans les années 2000. Nous menons ce combat au coté des associations et notamment Aulnay environnement et Vivre sans CDGExpress. L’équipe municipale de Droite dont faisait partie Messieurs Chaussat et Gaudron soutenait alors ce projet. Quant à Monsieur Abrioux et son collègue député, Monsieur Raoult, ce sont eux qui ont, nuitamment, fait voté un amendement pour permettre ce projet. Un rappel à la mémoire est parfois nécessaire.

J’ai ce matin rappelé au ministre des transports mon opposition au CDGExpress : trop cher, ne s’arrêtant pas dans le 93 et ayant une tarification exorbitante. Je lui également fait part de notre proposition de plus de 10 ans sur le renforcement du RER B et de la ligne K.

Il y a 10 ans, nous avions avec Lino Ferreira et Franck Contat, écrit un cahier d’acteur contre le CDGExpress qui pronait des investissements lourds sur le RER B. Vous le trouverez ici.

Prenant le RER tous les jours, je reste extrêmement vigilant sur les conditions de transports de cette ligne au sud comme au nord. J’en discute fréquemment avec Jean-Paul Huchon et Pierre Serne qui partagent ma vigilance. Il faudra faire un bilan précis de cette mise en place dans quelques mois et aller vers un renforcement de la ligne K permettant d’offrir des directes aux aulnaysiens qui vont sur Paris.

Dans le même temps de nombreux aulnaysiens ont vu leurs trajets se simplifier : c’est plus simple par exemple d’aller à Drancy : toujours le quai 4 et 20 trains au lieu de 4 !

C’est l’ensemble de ces éléments qu’il faudra prendre en compte dans le bilan qui j’espère sera très positif pour les usagers et les conducteurs. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il faudra engager une deuxième phase d’investissement au sud comme au nord.

Un déplacement important ce matin pour constater les efforts et s’en féliciter, mais aussi pour maintenir la vigilance de tous : ministre, élus et transporteurs et tout particulièrement la SNCF et la RATP qui ont aujourd’hui un directeur de ligne commun.

Du travail hier, aujourd’hui et demain pour un RER B :  ligne de vie de notre région !

Vous trouverez ici, le communiqué de presse commun avec Denis Bauin, alors adjoint chargé des déplacements auprès du Maire de Paris, en novembre 2007.

Ci-après, video d’une des manifestations de soutien : http://youtu.be/01isELPTjPw

003_MrCuvillier_RERB_©TransilienDSantrot

Avec entre autres, le ministre des transports, le président et le vice-président au transport de la région Ile-de-France le jeudi 5 septembre 2013

 

 

La Région Ile-de-France lance le « Club des Nouveaux quartiers urbains »

Communiqué de presse de la Région Ile-de-France quant au lancement du Club des Nouveaux Quartiers Urbains

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France, et Alain Amédro, Vice-président en charge de l’Aménagement du territoire ont lancé aujourd’hui à la Maison de l’Architecture en Ile-de-France la première réunion du « Club des Nouveaux quartiers urbains » (NQU) en présence de nombreux élus locaux franciliens, de l’ADEME, de représentants de l’Etat et de professionnels de l’urbanisme.

RIDF-NQU-1

Dès 2008, la Région Ile-de-France a lancé l’appel à projets « Nouveaux quartiers urbains » afin de récompenser les projets urbains franciliens les plus exemplaires en matière environnementale et architecturale. La Région entend ainsi démontrer par la preuve qu’une nouvelle manière de vivre en ville est possible. Lire la suite

EXTRAIT DE MANDATURE A TEMPS PLEIN, NI CUMUL NI AUTRE FONCTION

Je vous présente ci-dessous l’extrait d’un document retraçant quelques grandes lignes de mon mandat actuel. En espérant que cela eveillera la curiosité de tout un chacun, je vous en souhaite une  agréable lecture.

525J’ai depuis 3 ans la responsabilité de la délégation régionale de l’aménagement du territoire, de la coopération interrégionale, des contrats ruraux et des parcs naturels régionaux. Cette mission permet la réalisation d’aménagements collectifs pour les plus de 11 millions de franciliens répartis dans les 1281 communes, dont la moitié se trouve en milieu rural. Avec un budget de plus de 137 millions d’euros qui a l’avantage de se maintenir d’année en année, j’ai pu développer une politique démocratique et écologiste, une politique de soutient à l’ensemble du territoire francilien, alliant des objectifs qualitatifs où l’écologie prend toute sa place. Lire la suite

Le Syndicat des eaux de la presqu’ile de Gennevilliers et Suez : troisième contrat privé français après le SEDIF et Marseille !

 

Communiqué de presse des élu/es EELV du Conseil Régional d’Ile-de-France.
Merci à Jean-Luc Touly, conseiller régional EELV pour son action.
EELV dénonce le choix du privé pour la gestion de l’eau de Gennevilliers
Ce mercredi 29 Mai, le syndicat des eaux de la presqu’île de Gennevilliers (Hauts- de-Seine) a pris la décision de confier à nouveau à une entreprise privée la gestion des eaux des 579 000 habitants de ses dix communes*.
Les élu/es écologistes régionaux dénoncent cette décision prise de façon très anticipée et peu démocratique pour le troisième plus grand contrat français de gestion des eaux. Lire la suite

Dézoner intégralement tout l’été c’est possible !

Les média ont relayé ce matin le dézonage estival et le succès de la mesure pour les week-ends. Ci-dessous le communiqué de presse des écologistes franciliens.
Paris, le 16 mai 2013,
Grâce aux écologistes, la majorité régionale a acté dès 2011 la création d’un Pass Navigo à tarif unique sur l’ensemble de l’Île-de-France.
Pourtant, les choix de l’austérité et des orientations budgétaires des parlementaires n’ont toujours pas permis de dégager les financements nécessaires à une généralisation de cette mesure. Les Elu-es EELV le regrettent profondément mais continuent sans relâche la bataille en vue d’obtenir sa mise en place intégrale. Lire la suite

Participez à l’enquête publique sur le projet de SDRIF jusqu’au 14 mai 2013

L’ouverture de la séance plénière du Conseil régional de jeudi 25 avril a officialisé la prolongation de l’enquête publique de la révision du document d’aménagement Ile-de-France 2030 (soit du Schéma directeur d’aménagement de la région d’Ile-de-France). Le projet est désormais consultable jusqu’au 14 mai 2013.

mobilisation Lire la suite

Avis des Départements et organismes consulaires quant au schéma Ile-de-France 2030 et lancement de l’enquête publique

Schéma directeur Ile-de-France 2030

Jean Paul Huchon se félicite des avis rendus

par les Départements et les organismes consulaires

et lance l’enquête publique

La Région Ile-de-France a soumis son projet Ile-de-France 2030 à l’avis de l’ensemble des départements franciliens, des chambres de commerce et d’industrie, d’artisanat et d’agriculture, et du  Conseil économique social et environnemental régional d’Île-de-France (CESER).

Le Département de Seine-et-Marne est le dernier à avoir délibéré aujourd’hui et rendu un avis favorable tout comme avant lui, la Ville de Paris, les Départements de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de l’Essonne, mais aussi la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie (CRCI). Les  représentants du monde agricole et de l’artisanat ont également transmis des avis plutôt  positifs assortis de réserves. Lire la suite