Discours d’introduction à la séance plénière du Schéma Ile-de-France 2030

Mesdames et messieurs,

Chers collègues,

Chers présidentes et présidents de groupe,

Chers Jean-Claude Boucherat et  Pierre Moulié,

Cher Jean-Paul,

Voilà, nous y sommes ! Au terme de ce que d’aucun pourrait qualifier tout à la fois d’une course d’endurance, couplée d’une course de sprint…  Car il aura fallu que la Région s’engage avec beaucoup de détermination, d’esprit de conviction et d’innovation, pour qu’aujourd’hui, nous soyons ici même au rendez-vous d’un moment fort important pour l’Ile de France : celui de l’adoption par notre Assemblée du schéma directeur Ile de France 2030.

Ce rendez-vous, c’est celui que la Région s’est fixée avant tout vis-à-vis des franciliens -et de leur avenir- pour améliorer leur qualité de vie- pour les prochaines décennies. Lire la suite

EXTRAIT DE MANDATURE A TEMPS PLEIN, NI CUMUL NI AUTRE FONCTION

Je vous présente ci-dessous l’extrait d’un document retraçant quelques grandes lignes de mon mandat actuel. En espérant que cela eveillera la curiosité de tout un chacun, je vous en souhaite une  agréable lecture.

525J’ai depuis 3 ans la responsabilité de la délégation régionale de l’aménagement du territoire, de la coopération interrégionale, des contrats ruraux et des parcs naturels régionaux. Cette mission permet la réalisation d’aménagements collectifs pour les plus de 11 millions de franciliens répartis dans les 1281 communes, dont la moitié se trouve en milieu rural. Avec un budget de plus de 137 millions d’euros qui a l’avantage de se maintenir d’année en année, j’ai pu développer une politique démocratique et écologiste, une politique de soutient à l’ensemble du territoire francilien, alliant des objectifs qualitatifs où l’écologie prend toute sa place. Lire la suite

48h Chrono en Seine-et-Marne – 3/3

Le mardi 26 mars s’est axé sur la thématique de l’eau par le biais de la préservation de la nature et sur la thématique de l’aménagement via l’architecture historique et contemporaine. Le parcours  s’est concentré sur le nord du projet de parc.

La Conseillère régionale, Marie Richard, la Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois, Jeanine Beldent ainsi que le Maire de Couilly-Pont-aux-Dames et Président de l’Association des Elus pour le PNR Brie et Deux Morin, Jean-Louis Vaudescal devant les cryptes de Jouarre

–          Le lendemain, nous nous sommes rendus aux cryptes de la ville où de nombreux élus nous attendaient. Parmi eux, étaient présents Jeanine Beldent, Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois et Jean-Louis Vaudescal, Maire de Couilly-Pont-aux-Dames. Jouarre reste l’une des rares communes de la région à conserver intact autant de vestiges. Joyau du patrimoine et de l’art mérovingien, les cryptes demeurent un ensemble unique en Europe car elles sont les plus anciennes. Quant à la tour romane de l’abbaye qui abrite aujourd’hui le magasin du monastère, elle est sans doute le monument qui résume le mieux l’histoire de Jouarre. De son édification à la fin du XIe siècle sur des ruines carolingiennes en passant par la Révolution où elle est transformée en habitation annexée d’une forge, à son sauvetage après les deux Guerres mondiales qui ne l’avaient pas épargné, la tour a su traverser les siècles. Lire la suite

48h Chrono en Seine-et-Marne – 2/3

La première journée a suivi la vallée du Grand Morin, sous-affluent de la Seine par la Marne.

517

 

Avec la Conseillère régionale Josy Mollet-Lidy et la Présidente de la Communauté de communes du Pays Créçois

–          Le rendez-vous avait été donné à Crécy-la-Chapelle, au siège de la Communauté de communes du Pays Créçois. Sa Présidente, Patricia Lemoine, mais aussi nombre d’élus locaux et de représentants d’association étaient dès cette heure matinale présents. Chacun a pu s’exprimer sur ses attentes et les enjeux de ces 48h. Nous avions décidé de débuter par les problématiques de la vallée, liées à l’hydrologie avec l’illustration de l’entrée du PNR. Lire la suite

48h Chrono en Seine-et-Marne – 1/3

546 505

En Ile-de-France, le milieu rural et périurbain peut compter sur ses Parcs naturels régionaux (PNR). Véritables joyaux, ils sont aussi des outils de la politique d’aménagement régionale et contribuent à atteindre les objectifs régionaux notamment ceux concernant le Schéma Ile-de-France 2030. Ils participent ainsi tant à la maîtrise de la consommation des espaces verts qu’à l’attractivité de la région. Entre urbanisation et ruralité, nos quatre parcs accompagnent les collectivités dans leurs efforts d’intégration, de solidarité des territoires et des populations et de cohérences des politiques sectorielles. Ils interviennent en matière d’agricultures, de développement économique, notamment de dynamique artisanale et touristique ou encore d’environnement, de logement et d’équipements structurants comme de transports. Les PNR sont donc non seulement des territoires de préservation de l’authenticité et de la variété des patrimoines naturels, culturels et architecturaux, mais aussi désormais des espaces ouvert et fonctionnels : ce sont des laboratoires en matière de gouvernance, de recherche de qualité des espaces périurbains et ruraux et de développement durable. Tant en termes de continuités écologiques que de savoir-faire dans l’aménagement équilibré des territoires, les parcs naturels franciliens assurent un véritable réseau. Ils représentent aujourd’hui 15% de la superficie francilienne, constituent le premier espace écologique d’Ile-de-France et sont pour chaque territoire rural des périmètres d’expérimentation et d’innovation au service d’une politique régionale de développement et d’aménagement durable. Lire la suite

L’environnement en Île-de-France

Je suis toujours assez émerveillé par les travaux que fourni l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile-de-France. Dossiers riches et diversifiés, études profondes et actuelles sont publiés un à un pour notre plus grand plaisir. C’est ainsi qu’en janvier 2013 est paru un Mémento de l’environnement francilien et je me permets de vous en faire l’apologie.

L’actualisation partielle 2012 du Mémento de l’environnement en Île-de-France propose la mise à jour d’une quinzaine de thématiques du Mémento 2011. Ce travail d’actualisation, réalisé dans le cadre partenarial initial, présente aux lecteurs les dernières données disponibles à ce jour. Lire la suite

Le bio partout, grâce au développement de filières courtes

Ci-dessous un article du quotidien Métro en appui aux filières courtes que met en avant le schéma Ile-de-France 2030. A côté du GAB Ile-de-France, l’association Terre de Liens Ile-de-France mène également ce combat de sauvegarde des terres agricoles franciliennes.

La fameuse PAC (politique agricole commune mise en place à l’échelle européenne) va être révisée, comme le Plan Bio État-Région 20009-2013. Conséquence : la Région a défini un premier axe pour accompagner les exploitations vers le développement de pratiques respectueuses de l’environnement. « En Île-de-France, de nombreux néo-ruraux ne sont pas issus du milieu agricole, dévoile angélique Piteau, responsable communication, observatoire et partenariats associatifs du GAB Île-de-France. de plus, l’agriculture biologique nécessite de s’adapter aux sols, aux plants. elle est très technique. Il faut dons accompagner ces professionnels ». Deuxième axe : relocaliser la production et développer les circuits courts, grâce aux approvisionnements de la restauration collective, la structuration de filières franciliennes et d’une demande locale appuyée. dans cette logique, un autre acteur est devenu incontournable : l’Association pour le maintien de l’agriculture paysanne, plus connue sous le nom d’Amap. Ce réseau, soutenu par la Région, se fonde sur un partenariat direct paysan-consommateur et connaît un certain succès : 260 groupes l’ont intégré depuis sa création en 2003. « 67% des exploitations biologiques franciliennes qui vendent en direct, commercialisent leurs produits en Amap », précise angélique Piteau. Le Fife programme d’ailleurs plusieurs films sur les Amap et les circuits courts, tous réunis au sein d’un même programme « Consommer autrement », les 25 et 26 février au Cinéma des Cinéastes. dernier axe de soutien, mis en exergue dans le cadre du schéma directeur de la Région Île-de-France (Sdrif), et qui entre directement dans les compétences de la Région : préserver les espaces agricoles et leurs fonctionnalités. Pour que l’agriculture biologique s’inscrive durablement dans le paysage urbain et périurbains.