De l’obésité du code du travail…

monde diplomatique

David Pujadas tient son entrée en matière : les kilogrammes en trop du code du travail. Il va exhiber l’obésité du code du travail au téléspectateur ce soir dans son journal télévisé du 8 septembre 2015. Il tient l’image choc, la démonstration qu’il faut alléger ce « trop lourd » droit du travail. Il va lui en montrer la graisse, le trop lourd fardeau d’un corps repu…Imaginez plus d’un kilo et demi.
Nous pourrions nous contenter de cette lecture rapide, télégénique d’un droit à mincir ou plutôt d’un devoir de perdre du poids.
Passons sur son histoire qui aurait pu expliquer sa prise de poids, gardons que les chiffres…
Oublions que ce code est issu de luttes ouvrières et de grosses catastrophes industrielle, qu’il a été élaboré dans le temps pour répondre à des urgences, à un besoin de protection de celui ou celle qui n’a que sa force de travail,
Oublions que celui-ci rime avec progrès social, avec protection de l’enfance, oublions l’interdiction de travailler plus de 8 heures par jour avant l’âge de 12 ans imposé en 1841 avec l’interdiction du travail des enfants de moins de 8 ans, puis interdiction pure et simple du travail des enfants de moins de 12 ans en 1874.
Oublions aussi que si « le code comporte de nombreuses parties, c’est précisément pour que tous puissent s’y retrouver, qu’ils soient salariés, dirigeants d’une très petite entreprise ou d’un grand groupe. Les TPE n’ont ainsi pas à connaître le chapitre des relations collectives, avec ses 105 articles… »
Le code du travail résulte donc d’une longue histoire qui ne peut se résumé à une obésité supposée. Je vous invite ainsi à lire l’article qui à inspiré cette note : « le code du travail, garant de l’emploi » sous la plume de Rachel SAADA, avocate au barreau de Paris, publié dans le Monde Diplomatique du mois de janvier. Un article salutaire, clair, documenté et éclairant bien le débat sur « deux siècles de luttes ».

*Vous pouvez retrouver la vidéo de ce journal TV et une analyse des journaliste de Télérama à cette adresse :
http://television.telerama.fr/television/france-2-en-campagne-contre-le-code-du-travail-et-l-impot-progressif,131227.php

EXTRAIT DE MANDATURE A TEMPS PLEIN, NI CUMUL NI AUTRE FONCTION

Je vous présente ci-dessous l’extrait d’un document retraçant quelques grandes lignes de mon mandat actuel. En espérant que cela eveillera la curiosité de tout un chacun, je vous en souhaite une  agréable lecture.

525J’ai depuis 3 ans la responsabilité de la délégation régionale de l’aménagement du territoire, de la coopération interrégionale, des contrats ruraux et des parcs naturels régionaux. Cette mission permet la réalisation d’aménagements collectifs pour les plus de 11 millions de franciliens répartis dans les 1281 communes, dont la moitié se trouve en milieu rural. Avec un budget de plus de 137 millions d’euros qui a l’avantage de se maintenir d’année en année, j’ai pu développer une politique démocratique et écologiste, une politique de soutient à l’ensemble du territoire francilien, alliant des objectifs qualitatifs où l’écologie prend toute sa place. Lire la suite

Contre la marchandisation des naissances et la sauvegarde de lieux tels que les Bluets

Ci-dessous un retour (via un communiqué de presse) sur la mobilisation des Bluets de jeudi 6 juin à laquelle j’ai participé avec plus de 600 autres personnes.
En compagnie de Julie Nouvion et au premier plan, Laure Lechatellier, lors de la mobilisation

Les élu/es écologistes expriment leur inquiétude face à la situation de la maternité des Bluets, située sur le site de l’hôpital Trousseau, dans le 12e arrondissement de Paris. Lire la suite

Une maison de Parc écologique et économe pour le Gâtinais français

Samedi 1er juin a été inauguré la Maison du Parc Naturel Régional du Gâtinais français, à Milly-la-Forêt. Accueilli par Emmanuelle Guilmault, Directrice du Parc; entouré de Liliane Pays, 1ère Vice-Présidente du Parc, Présidente de NatureParif et Conseillère régionale et de Jacques Picard, membre du bureau du Parc et Conseiller régional; et accompagné de Jean-Jacques Boussaingault, Président du Parc, de François Orcel, Maire de Milly-la-Forêt, de Vincent Eblé, Président du Conseil général de Seine-et-Marne ou encore de Claire-Lise Campion, Vice-présidente du Conseil général de l’Essonne, j’ai dans la matinée, coupé le fameux ruban tricolore intronisant l’ouverture  » à tous » de cette nouvelle maison remplaçant les pré-fabriqués d’auparavant.

Photo 067

Vue d’ensemble du bâtiment de la Maison du parc, ses boiseries, ses nichoirs et sa forme typique de la région

 

Photo 081

Alain Amédro, lors de son discours

Conçue, à l’image du territoire, la Maison du Parc en est dormais la vitrine. Elles est un projet innovant sur plusieurs points. Elle s’inspire des caractéristiques architecturales de Milly-la-Forêt et sa région, tant par sa forme compacte du bâtiment (rappelant celle d’un séchoir à plantes), que par la recherche d’une continuité entre le tissu urbain et les paysages typiques du Gâtinais. Quant aux matériaux utilisés, ils proviennent en majorité de sites locaux et les systèmes constructifs, adaptés pour la construction du bâtiment ont été murement réfléchis et valorisent les techniques de construction les plus avancées au regard des normes environnementales. Lire la suite

Vacances pour tous

Le conseil régional a voté hier une subvention de 610 000€ qui permettra à 610 familles franciliennes de partir en vacances cet été. un coup de pouce qui existe depuis 2007. Extrait du reportage du quotidien Le Parisien d’aujourd’hui. Des séjours sont encore disponibles en juillet et aout, pour les intéressés, il suffit d’envoyer une candidature à resa.dispo.idf@hotmail.com

Le Père Noël qui passe en plein cœur de l’été, c’est déjà une réalité pour 13 000 Franciliens depuis 2007. La commission permanente du conseil régional a débloqué hier une nouvelle subvention de 610 000 €. Elle bénéficiera cette année à 630 familles (558 l’an dernier) qui sans cet argent, ne pourrait pas changer d’air durant les prochaines grandes vacances. Lire la suite

Lancement de l’appel à projet « Monnaies complémentaires et échanges locaux”

Au CR de février, notre niche “Plan d’Actions pour une économie locale et collaborative” était adoptée en séance plénière. Elle prévoyait plusieurs mesures dont certaines sont en discussion (promotion de l’économie de la fonctionnalité dans les aides économiques) ou à venir (remises de prix liées à la consommation collaborative, qui auront lieu dans le cadre du OuiShare fest début mai).

Mais surtout, l’appel à projets “Monnaies complémentaires et échanges locaux” a été lancé ! Pour des raisons de simplicité, il s’inscrit dans le cadre de l’innovation sociale. Son premier volet vise à soutenir : Lire la suite

Cap sur l’aménagement de la région à l’horizon 2030

Ci-dessous et à quelques heures de la clôture de l’enquête publique sur le projet Ile-de-France 2030, un article tiré du Parisien économie de ce jour (page 12). Résoudre le problème des transports est crucial pour développer l’activité en Ile-de-France. Adapter nos centres-ville à ces nouvelles perspectives fera aussi partie des enjeux.

Le projet de schéma directeur de la région Ile-de-France (Sdrif) voté en octobre, est consultable sur Internet et dans une trentaine de lieux physiques (siège de la région et mairies) jusqu’au 14 mai. Lire la suite

Vers un Acte II des collectivités contre les Paradis Fiscaux

Cette semaine, la Région Ile-de-France réunit son assemblée. J’y ai débattu des projets franciliens de Contrat de Développement territorial (CDT) quand mon collègue Jean-Marc Pasquet portait une question d’actualité sur la mise en œuvre d’un « Acte II contre les Paradis fiscaux ». En voici un extrait.

Monsieur le Président,

« On a vraiment franchi une étape très importante, historique même, dans la lutte contre la fraude fiscale ». C’est en ces termes que l’ONG « Transparency International » saluait l’engagement de la France à l’occasion du G 20 de ce week end. Lire la suite

Les nouveaux projets iconoclastes des architectes du Grand Paris

Quelques lignes parues dans Le Monde, reprennent mon intervention au rassemblement organisée par l’AIGP vendredi 19 avril. La problématique étant comment habiter le Grand Paris.

Le Monde.fr | • Mis à jour le

 Carte interactive des 650 projets architecturaux pour le Grand Paris, sur le site de l'Atelier international du Grand Paris. | Atelier international du Grand Paris

Carte interactive des 650 projets architecturaux pour le Grand Paris, sur le site de l’Atelier international du Grand Paris. | Atelier international du Grand Paris

Christian de Portzamparc le dit sans colère. « Le Grand Paris ne peut pas se résumer à un projet de grand métro enterré. Il faut inventer un projet intelligent en surface. » Jean Nouvel est plus amer : « Sarkozy s’est laissé enfermer dans le grand métro de Christian Blanc [ex-secrétaire d’Etat au Grand Paris] qui s’est livré à un sabotage évident du travail des architectes. » L’urbaniste Michel Cantal-Dupart l’affirme sans détour : « Les architectes sont les cocus du Grand Paris. » « Il y avait un rêve formidable. Il a disparu », lâche, dépité, Roland Castro. Lire la suite

48h Chrono en Seine-et-Marne – 3/3

Le mardi 26 mars s’est axé sur la thématique de l’eau par le biais de la préservation de la nature et sur la thématique de l’aménagement via l’architecture historique et contemporaine. Le parcours  s’est concentré sur le nord du projet de parc.

La Conseillère régionale, Marie Richard, la Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois, Jeanine Beldent ainsi que le Maire de Couilly-Pont-aux-Dames et Président de l’Association des Elus pour le PNR Brie et Deux Morin, Jean-Louis Vaudescal devant les cryptes de Jouarre

–          Le lendemain, nous nous sommes rendus aux cryptes de la ville où de nombreux élus nous attendaient. Parmi eux, étaient présents Jeanine Beldent, Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois et Jean-Louis Vaudescal, Maire de Couilly-Pont-aux-Dames. Jouarre reste l’une des rares communes de la région à conserver intact autant de vestiges. Joyau du patrimoine et de l’art mérovingien, les cryptes demeurent un ensemble unique en Europe car elles sont les plus anciennes. Quant à la tour romane de l’abbaye qui abrite aujourd’hui le magasin du monastère, elle est sans doute le monument qui résume le mieux l’histoire de Jouarre. De son édification à la fin du XIe siècle sur des ruines carolingiennes en passant par la Révolution où elle est transformée en habitation annexée d’une forge, à son sauvetage après les deux Guerres mondiales qui ne l’avaient pas épargné, la tour a su traverser les siècles. Lire la suite