Discours d’introduction à la séance plénière du Schéma Ile-de-France 2030

Mesdames et messieurs,

Chers collègues,

Chers présidentes et présidents de groupe,

Chers Jean-Claude Boucherat et  Pierre Moulié,

Cher Jean-Paul,

Voilà, nous y sommes ! Au terme de ce que d’aucun pourrait qualifier tout à la fois d’une course d’endurance, couplée d’une course de sprint…  Car il aura fallu que la Région s’engage avec beaucoup de détermination, d’esprit de conviction et d’innovation, pour qu’aujourd’hui, nous soyons ici même au rendez-vous d’un moment fort important pour l’Ile de France : celui de l’adoption par notre Assemblée du schéma directeur Ile de France 2030.

Ce rendez-vous, c’est celui que la Région s’est fixée avant tout vis-à-vis des franciliens -et de leur avenir- pour améliorer leur qualité de vie- pour les prochaines décennies. Lire la suite

La région voit son avenir en rose et en vert

Vendredi, je présiderai la séance plénière dédiée au Schéma Ile-de-France 2030. « Alors que la France sort péniblement de la crise, ce document optimiste table sur une croissance de 2,5% et sur la création de 28.000 emplois par an jusqu’en 2030. Il anticipe la création de parcs régionaux, le sauvetage des terres agricoles et la fin du tout voiture. » L’article ci-dessous est tiré du gratuit Métro.

Vue de la région Ile-de-France à l’horizon 2030, imaginée par les ateliers de création urbaine.

 

Un beau ciel bleu, une maison ultramoderne suspendue à un arbre, des enfants qui gambadent dans un champ fertile. Un avenir radieux, en somme. L’affiche de présentation d’Ile-de-France 2030, le schéma d’aménagement qui sera voté vendredi, en dit long sur l’optimisme affiché par la gauche régionale.

Après dix ans de combat politique et un dossier bloqué sous le gouvernement de François Fillon, le président PS du conseil régional Jean-Paul Huchon s’apprête à faire valider un projet censé asseoir pour de longues années l’autorité de la région en matière d’urbanisme, de logement, de transports et d’écologie. Il devra auparavant surmonter les 200 amendements brandis par la droite, qui juge que le projet… Manque d’ambition. Lire la suite

Discours – Plénière d’ouverture du Congrès des Parcs

 Discours d’Alain AMEDRO

Vice-président de la région Ile-de-France

Chargé de l’Aménagement du territoire, de la Coopération interrégionale, des Contrats ruraux et des Parcs Naturels Régionaux

Plénière d’ouverture du Congrès des Parcs

Mercredi 2 octobre 2013, Saint Rémy-Lès-Chevreuse 

Seul le discours prononcé fait foi

 

Monsieur le Maire de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse,

Monsieur le Président du Parc de la Haute Vallée de Chevreuse,

Monsieur le Président de la Fédération des Parcs,

Monsieur le Vice-président du Conseil Général de l’Essonne, cher Guy,

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les chargés de mission des Régions,

Mesdames et Messieurs les chargé de mission des Parcs,

Chers amis des Parcs,

Bienvenue en Ile-de-France ! Bienvenue dans cette région dynamique et contrastée. Cette région historique et tournée vers l’avenir. Et surtout, cette région si belle et plus encore ! Une région riche de sa biodiversité, de ses paysages et de ses habitants. Une région dont on connait le développement économique, mais où certains territoires pâtissent d’inégalités. Une région où chacun s’est arrêté un jour mais où la diversité patrimoniale est parfois ignorée. Une Ile-de-France qui loin des clichés, est à 70% rurale ! Lire la suite

EXTRAIT DE MANDATURE A TEMPS PLEIN, NI CUMUL NI AUTRE FONCTION

Je vous présente ci-dessous l’extrait d’un document retraçant quelques grandes lignes de mon mandat actuel. En espérant que cela eveillera la curiosité de tout un chacun, je vous en souhaite une  agréable lecture.

525J’ai depuis 3 ans la responsabilité de la délégation régionale de l’aménagement du territoire, de la coopération interrégionale, des contrats ruraux et des parcs naturels régionaux. Cette mission permet la réalisation d’aménagements collectifs pour les plus de 11 millions de franciliens répartis dans les 1281 communes, dont la moitié se trouve en milieu rural. Avec un budget de plus de 137 millions d’euros qui a l’avantage de se maintenir d’année en année, j’ai pu développer une politique démocratique et écologiste, une politique de soutient à l’ensemble du territoire francilien, alliant des objectifs qualitatifs où l’écologie prend toute sa place. Lire la suite

Une maison de Parc écologique et économe pour le Gâtinais français

Samedi 1er juin a été inauguré la Maison du Parc Naturel Régional du Gâtinais français, à Milly-la-Forêt. Accueilli par Emmanuelle Guilmault, Directrice du Parc; entouré de Liliane Pays, 1ère Vice-Présidente du Parc, Présidente de NatureParif et Conseillère régionale et de Jacques Picard, membre du bureau du Parc et Conseiller régional; et accompagné de Jean-Jacques Boussaingault, Président du Parc, de François Orcel, Maire de Milly-la-Forêt, de Vincent Eblé, Président du Conseil général de Seine-et-Marne ou encore de Claire-Lise Campion, Vice-présidente du Conseil général de l’Essonne, j’ai dans la matinée, coupé le fameux ruban tricolore intronisant l’ouverture  » à tous » de cette nouvelle maison remplaçant les pré-fabriqués d’auparavant.

Photo 067

Vue d’ensemble du bâtiment de la Maison du parc, ses boiseries, ses nichoirs et sa forme typique de la région

 

Photo 081

Alain Amédro, lors de son discours

Conçue, à l’image du territoire, la Maison du Parc en est dormais la vitrine. Elles est un projet innovant sur plusieurs points. Elle s’inspire des caractéristiques architecturales de Milly-la-Forêt et sa région, tant par sa forme compacte du bâtiment (rappelant celle d’un séchoir à plantes), que par la recherche d’une continuité entre le tissu urbain et les paysages typiques du Gâtinais. Quant aux matériaux utilisés, ils proviennent en majorité de sites locaux et les systèmes constructifs, adaptés pour la construction du bâtiment ont été murement réfléchis et valorisent les techniques de construction les plus avancées au regard des normes environnementales. Lire la suite

48h Chrono en Seine-et-Marne – 3/3

Le mardi 26 mars s’est axé sur la thématique de l’eau par le biais de la préservation de la nature et sur la thématique de l’aménagement via l’architecture historique et contemporaine. Le parcours  s’est concentré sur le nord du projet de parc.

La Conseillère régionale, Marie Richard, la Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois, Jeanine Beldent ainsi que le Maire de Couilly-Pont-aux-Dames et Président de l’Association des Elus pour le PNR Brie et Deux Morin, Jean-Louis Vaudescal devant les cryptes de Jouarre

–          Le lendemain, nous nous sommes rendus aux cryptes de la ville où de nombreux élus nous attendaient. Parmi eux, étaient présents Jeanine Beldent, Présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois et Jean-Louis Vaudescal, Maire de Couilly-Pont-aux-Dames. Jouarre reste l’une des rares communes de la région à conserver intact autant de vestiges. Joyau du patrimoine et de l’art mérovingien, les cryptes demeurent un ensemble unique en Europe car elles sont les plus anciennes. Quant à la tour romane de l’abbaye qui abrite aujourd’hui le magasin du monastère, elle est sans doute le monument qui résume le mieux l’histoire de Jouarre. De son édification à la fin du XIe siècle sur des ruines carolingiennes en passant par la Révolution où elle est transformée en habitation annexée d’une forge, à son sauvetage après les deux Guerres mondiales qui ne l’avaient pas épargné, la tour a su traverser les siècles. Lire la suite

48h Chrono en Seine-et-Marne – 2/3

La première journée a suivi la vallée du Grand Morin, sous-affluent de la Seine par la Marne.

517

 

Avec la Conseillère régionale Josy Mollet-Lidy et la Présidente de la Communauté de communes du Pays Créçois

–          Le rendez-vous avait été donné à Crécy-la-Chapelle, au siège de la Communauté de communes du Pays Créçois. Sa Présidente, Patricia Lemoine, mais aussi nombre d’élus locaux et de représentants d’association étaient dès cette heure matinale présents. Chacun a pu s’exprimer sur ses attentes et les enjeux de ces 48h. Nous avions décidé de débuter par les problématiques de la vallée, liées à l’hydrologie avec l’illustration de l’entrée du PNR. Lire la suite

48h Chrono en Seine-et-Marne – 1/3

546 505

En Ile-de-France, le milieu rural et périurbain peut compter sur ses Parcs naturels régionaux (PNR). Véritables joyaux, ils sont aussi des outils de la politique d’aménagement régionale et contribuent à atteindre les objectifs régionaux notamment ceux concernant le Schéma Ile-de-France 2030. Ils participent ainsi tant à la maîtrise de la consommation des espaces verts qu’à l’attractivité de la région. Entre urbanisation et ruralité, nos quatre parcs accompagnent les collectivités dans leurs efforts d’intégration, de solidarité des territoires et des populations et de cohérences des politiques sectorielles. Ils interviennent en matière d’agricultures, de développement économique, notamment de dynamique artisanale et touristique ou encore d’environnement, de logement et d’équipements structurants comme de transports. Les PNR sont donc non seulement des territoires de préservation de l’authenticité et de la variété des patrimoines naturels, culturels et architecturaux, mais aussi désormais des espaces ouvert et fonctionnels : ce sont des laboratoires en matière de gouvernance, de recherche de qualité des espaces périurbains et ruraux et de développement durable. Tant en termes de continuités écologiques que de savoir-faire dans l’aménagement équilibré des territoires, les parcs naturels franciliens assurent un véritable réseau. Ils représentent aujourd’hui 15% de la superficie francilienne, constituent le premier espace écologique d’Ile-de-France et sont pour chaque territoire rural des périmètres d’expérimentation et d’innovation au service d’une politique régionale de développement et d’aménagement durable. Lire la suite

La Parc du Vexin Français récompensé

Le Parc naturel régional du Vexin Français a été récompensé aux Trophées de l’accessibilité 2013 pour son programme de balades adaptées. S’étendant sur plus de 700 km² au nord-ouest de la capitale, le Parc crée en 1995 est constitué de communes  fortement rurales. Il met en œuvre un projet de développement harmonieux et équilibré, basé sur la préservation de ses patrimoines naturels, culturels et bâtis.

Nommé dans la catégorie « collectivité locale de plus de 5000 habitants », le Parc s’est vu décerner le 11 février dernier un Trophée de l’accessibilité pour son programme de sorties nature adaptées aux publics ayant des besoins spécifiques. Organisée par le Conseil national handicap et l’association Accès pour Tous, les Trophées de l’accessibilité récompensent et mettent en avant des réalisations qui contribuent concrètement à améliorer l’intégration et l’accessibilité des personnes handicapées dans la vie citoyenne.

Un prix remis au Théâtre de la porte Saint-Martin à Paris à Jean-Pierre Béquet, vice-Président du Parc chargé du tourisme et de la culture et Jacqueline Maigret, présidente du conseil d’exploitation de Cap Tourisme par Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l’accessibilité (Ministère de l’Ecologie et du développement durable). Lire la suite

Des chaudières alimentées en bois local (du gâtinais)

Démarche unique en Ile-de-France : une société coopérative est lancée aujourd’hui à Milly à l’initiative du parc naturel régional du Gâtinais Français (article du Parisien ci-dessous). Surnommé « pays des mille clairières et du grès » en raison des 3 rivières et nombreuses sources qui le ponctuent il est classé « Parc Naturel Régional » depuis bientôt 14 ans. Le Parc est aujourd’hui au cœur des préoccupations en matière de préservation de l’environnement et du patrimoine naturel et culturel. Il a un véritable rôle d’accompagnateur des communes dans leurs démarches d’urbanisme mais aussi de gestion des déchets, d’environnement, d’économie sociale et solidaire… Dans cette création de coopérative, c’est son action de promotion de savoir-faire local et de développement économique durable, local et non délocalisable qui se voit récompensé.

Ce bois-là ne va pas vraiment crépiter comme dans les cheminées traditionnelles. Mais il chauffera bientôt une partie des quelque 82000 habitants des 69 communes adhérentes au parc naturel régional (PNR) du Gâtinais (36 villes de l’Essonne, 33 en Seine-et-Marne). Aujourd’hui, une nouvelle entreprise va voir le jour à Milly-la-Forêt : la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Lire la suite