Europa City, ou l’art de construire des pistes de ski en banlieue parisienne

Vue des entrepôts logistiques et de Paris depuis les terres du triangle de Gonesse.

Les champs du « Triangle de Gonesse » (Val-d’Oise) ne s’étendent pas à perte de vue. Ils sont au contraire bien délimités, dans le sens des aiguilles d’une montre, par : l’aéroport de Roissy, les préfabriqués bleu roi de Castorama et d’Ikea, l’autoroute A1, l’usine de PSA-Aulnay, des entrepôts logistiques, l’aéroport du Bourget, une ancienne décharge et une friche industrielle. Au-dessus passent sans cesse des avions à basse altitude : on est tout près de Roissy, sur la Patte-d’Oie de Gonesse. L’article du Monde du 26 mars, revient sur ma position quant au projet d’Europa City et donne de la voix aux défenseurs de terres agricoles et aux opposants aux projets inutiles.

C’est sur ces terres, parmi les plus fertiles de France, que devrait être bâti à l’horizon 2020 (après enquêtes publiques, obtention des autorisations administratives et autres étapes) Europa City. Une sorte de temple du « temps libre » qui allie shopping, loisirs et culture sur le thème de « l’art de vivre à l’européenne ». Un complexe de 80 hectares porté par le groupe Auchan dans le cadre du Grand Paris, qui table sur près de 30 millions de visiteurs par an, soit presque deux fois plus qu’Eurodisney, « destination touristique la plus visitée d’Europe« , selon le parc. Lire la suite

Sdrif : en route pour 2030 !

Projet de révision du Schéma directeur régional d’Île-de-France

Quatre ans après l’adoption par la Région du projet de 2008, deux ans après le vote de la loi Grand Paris et l’avis du Conseil d’Etat, le Schéma directeur régional d’Île-de-France (Sdrif) est à nouveau soumis au vote du Conseil régional.

Nous arrivons au bout d’un long processus de notre projet de révision du Schéma directeur régional d’Île-de-France (Sdrif). Ce ou plutôt ces documents nous donnent les lignes directrices, la philosophie et la structure de ce que sera l’architecture et l’ossature de l’Île-de-France d’ici 2030.
Je suis heureux de vous le présenter enfin et je vous laisse le découvrir via le texte ci-dessous qui vous en trace les grands principes et en cliquant ici (Exclusivité, Le projet Sdrif, sur votre droite) où vous pourrez accéder à l’ensemble du projet.

Bonne exploration dans cette transition de l’aménagement régionale!

Alain Amédro, Vice-président de l’aménagement du territoire, de la coopération interrégionale, des parcs naturels régionaux et des contrats ruraux. Lire la suite

Un projet qui n’a rien à voir avec le développement durable

Un article du Politis n° 1219, relatif au Triangle de Gonesse relate la bataille qui se joue actuellement au sujet du projet pharaonique d’Europa City. Un immense complexe dédié au commerce et aux loisirs est en effet prévu sur les terres agricoles du Nord de Paris. « En pleine polémique sur les grands projets inutiles… » comme l’explique l’hebdomadaire.

En tant que Vice-président à l’aménagement du territoire et chargé en cette période, de la révision du Schéma directeur régional d’Île-de-France (Sdrif), j’ai été interviewé par le journal. Mon opinion est connue de tous : le projet ne décèle pas la moindres once de développement durable. Dans le cadre de la révision du Sdrif, je suis revenu sur l’arbitrage de 2008 qui avait classé pas moins de 700 hectares en zone urbanisable. Je laisse 300 hectares urbanisables mais uniquement sous conditions : le maintien de 400 hectares en zone agricole protégée (ZAP), un front urbain protégeant et délimitant l’espace agricole et l’obligation d’en faire un lieu accessible à tous et par transports en commun. C’est un compromis qui doit nous permettre de limiter ce projet d’Europa City.

Retrouvez la double page dont il est question ci-dessous.

Article de Politis, 1ère partie 

Article de Politis 2ème partie

L’accord Etat-Région qui saborde le Sdrif… – Communiqué de presse du 31 mars 2011

Grand Paris : l’accord Etat-Région saborde le SDRIF

« Avec le vote de cette loi, la plupart des acquis fondamentaux du SDRIF de 2008 en matière de robustesse, de construction de logements, de réduction des inégalités territoriales et d’aménagement durable, ne sont absolument pas préservés. »

Le protocole d’accord signé par l’Etat et la Région le 26 janvier 2011 prévoyait la mise en œuvre rapide d’un dispositif législatif pour mettre fin au blocage juridique créé par l’avis du Conseil d’Etat sur le projet de SDRIF voté par le Conseil Régional en 2008.

Une proposition de loi, déposée par les sénateurs socialistes, a été
examinée hier. Comme convenu dans l’accord du 26 janvier, le contenu de cette proposition de loi précisait que les documents d’urbanisme (PLU, SCOT, etc.) devraient désormais être compatibles avec le projet de SDRIF voté par la Région en 2008. Lire la suite