Le futur parc a sa raison d’être

Lundi 2 juillet, à Chéroy, le cabinet RCT (Réseau conseil en développement territorial), en charge de l’étude du Parc Naturel Régional (PNR) du bocage Gâtinais a fait le point sur la faisabilité du projet, lors d’un comité de pilotage. Les vice-présidents des trois régions, Pascale Rossler (Centre), Christian Paul (Bourgogne) et Alain Amédro (Île de France) étaient présents.

Les trois vice-présidents des régions Ile-de-France, Centre et Bourgogne souhaitent accélérer le projet

Le bureau d’étude a rencontré les élus du territoire. Selon lui, il y a une réelle volonté pour que ce parc voit le jour. M. Joseph, en charge du dossier, a assuré que le patrimoine naturel, l’identité paysagère et culturelle avaient toutes les caractéristiques permettant à ce parc de pouvoir exister.

Le cabinet RCT a mis en évidence la dynamique démographique du secteur, « avec une croissance généralisée mais peu dense, une offre de services peu structurée sur le territoire mais dense autour, et une forte influence de la métropole parisienne ».

Concernant les enjeux économiques, il ressort que « le tissu économique local est fragilisé mais que le périmètre est cohérent pour une stratégie autour de l’agriculture et le tourisme ».

À la suite de cet exposé les trois vice-présidents ont estimé qu’il fallait maintenant monter en stratégie, savoir quel type de tourisme il fallait développer et peut-être profiter de la proximité de la région parisienne, qu’il fallait compléter les inventaires des monuments et sites, et mettre en valeur les sites intéressants.

La prochaine concertation aura lieu lundi 1er octobre au cours d’un Forum auquel je participerai bien évidement.

Annie Ambermont pour le journal lyonne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *