RER B : un combat de longue haleine, plus de quinze ans d’actions

Il y a des matins, où on se lève tôt et c’est pour accueillir en Seine-Saint-Denis, le ministre des transports et le président de la région Ile-de-France. Ils se déplacaient afin de se rendre compte des investissements importants réalisés pour les nouvelles rames du RER B. Des projets depuis plus de 30 ans reportés et qui voient enfin le jour : celui de la modernisation du RER B au Nord dans l’objectif d’améliorer les conditions de transport des voyageurs : un temps de parcours fiabilisé, une desserte simplifiée et renforcée, une fréquence accrue des trains ainsi qu’un confort amélioré.  C’était ce matin, à l’aube, en gare du Bourget.

modernisation rer b

Je ressens tout à la fois une certaine fierté d’avoir contribué, à ma modeste place de militant puis d’élu à ce que le RER B fasse l’objet d’une mobilisation financière importante et une vigilance renouvelée. Et ce notamment de par mes resposabilités au STIF, afin que les 500 millions d’€ engagés soit un plus pour les usagers.

Chacun aura bien conscience qu’il est bien trop tôt pour en tirer des conclusions euphoriques ou négatives. Ce que je sais c’est que les usagers, dont je fais partie, ont bien fait de se mobiliser et de continuer leurs actions.

Je me souviens du combat, encore en cours aujourd’hui, contre le CDGExpress et pour la prise en compte des usagers du quotidien de la ligne B. C’etait dans les années 2000. Nous menons ce combat au coté des associations et notamment Aulnay environnement et Vivre sans CDGExpress. L’équipe municipale de Droite dont faisait partie Messieurs Chaussat et Gaudron soutenait alors ce projet. Quant à Monsieur Abrioux et son collègue député, Monsieur Raoult, ce sont eux qui ont, nuitamment, fait voté un amendement pour permettre ce projet. Un rappel à la mémoire est parfois nécessaire.

J’ai ce matin rappelé au ministre des transports mon opposition au CDGExpress : trop cher, ne s’arrêtant pas dans le 93 et ayant une tarification exorbitante. Je lui également fait part de notre proposition de plus de 10 ans sur le renforcement du RER B et de la ligne K.

Il y a 10 ans, nous avions avec Lino Ferreira et Franck Contat, écrit un cahier d’acteur contre le CDGExpress qui pronait des investissements lourds sur le RER B. Vous le trouverez ici.

Prenant le RER tous les jours, je reste extrêmement vigilant sur les conditions de transports de cette ligne au sud comme au nord. J’en discute fréquemment avec Jean-Paul Huchon et Pierre Serne qui partagent ma vigilance. Il faudra faire un bilan précis de cette mise en place dans quelques mois et aller vers un renforcement de la ligne K permettant d’offrir des directes aux aulnaysiens qui vont sur Paris.

Dans le même temps de nombreux aulnaysiens ont vu leurs trajets se simplifier : c’est plus simple par exemple d’aller à Drancy : toujours le quai 4 et 20 trains au lieu de 4 !

C’est l’ensemble de ces éléments qu’il faudra prendre en compte dans le bilan qui j’espère sera très positif pour les usagers et les conducteurs. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il faudra engager une deuxième phase d’investissement au sud comme au nord.

Un déplacement important ce matin pour constater les efforts et s’en féliciter, mais aussi pour maintenir la vigilance de tous : ministre, élus et transporteurs et tout particulièrement la SNCF et la RATP qui ont aujourd’hui un directeur de ligne commun.

Du travail hier, aujourd’hui et demain pour un RER B :  ligne de vie de notre région !

Vous trouverez ici, le communiqué de presse commun avec Denis Bauin, alors adjoint chargé des déplacements auprès du Maire de Paris, en novembre 2007.

Ci-après, video d’une des manifestations de soutien : http://youtu.be/01isELPTjPw

003_MrCuvillier_RERB_©TransilienDSantrot

Avec entre autres, le ministre des transports, le président et le vice-président au transport de la région Ile-de-France le jeudi 5 septembre 2013

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *