L’ARS Ile-de-France débloque les fonds prévus pour la reconstruction de la maternité des Lilas

Belle victoire pour les Lilas, les femmes, les hommes, les couples et le monde de la santé en général !

L’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France a annoncé jeudi qu’elle allait débloquer une aide de six millions d’euros pour financer la reconstruction de la maternité des Lilas (Seine-Saint-Denis), dont l’avenir était menacé.

L’ARS se « félicite » dans un communiqué de « l’aboutissement du partenariat » entre la maternité et le groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon et « décide par conséquent l’octroi de l’aide à l’investissement prévue pour la reconstruction de cette maternité dans la commune des Lilas ».

Le groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon et la maternité des Lilas sont deux établissements de santé d’intérêt collectif (ESPIC) privés à but non lucratif.

Dans un communiqué commun, les deux établissements partenaires précisent que cet « adossement » va permettre « de mener à terme dans les meilleures conditions la reconstruction de la maternité ».

Sa capacité d’accueil « sera étendue pour permettre la prise en charge de 2.500 naissances par an », précisent-ils.

« Ce partenariat va permettre le renforcement de l’offre de santé périnatale en Seine-Saint-Denis », ajoute l’ARS dont « l’un des objectifs prioritaires est la réduction des inégalités de santé ».

L’agence décide donc « d’octroyer l’aide à l’investissement de six millions d’euros prévue au titre du plan Hôpital 2012 et nécessaire à cette opération ».

Dans un communiqué, le Collectif « maternité des Lilas » juge que cet accord « respecte intégralement l’indépendance et le projet médical » de l’établissement « tant sur le plan de la naissance que de l’orthogénie ».

« Sans l’implication et le soutien sans faille de la municipalité des Lilas, des associations, du collectif des usagers, de personnalités politiques, de personnalités de la société civile, cette lutte n’aurait pas pris une ampleur qui a largement dépassé le cadre régional », poursuit le Collectif.

Selon lui, les travaux devraient commencer avant la fin 2012.

Des centaines de personnes, dont plusieurs personnalités politiques (avec en tête le groupe Europe Ecologie – Les Verts (EELV)) s’étaient mobilisées pour défendre cet établissement, haut lieu de l’accouchement sans violence et au rythme de la mère, symbolique des droits de la femme, en particulier concernant l’avortement.

Créée en 1964, la maternité avait vu son avenir menacé dans le cadre de restructurations hospitalières et avait reçu la visite de François Hollande, alors candidat à la présidence de la République, au mois de mars.

Eva Joly, Pascal Canfin et des élus et militants EELV défilant à une manifestation contre la fermeture de la maternité des Lilas, en mars 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *