Discours d’introduction à la séance plénière du Schéma Ile-de-France 2030

Mesdames et messieurs,

Chers collègues,

Chers présidentes et présidents de groupe,

Chers Jean-Claude Boucherat et  Pierre Moulié,

Cher Jean-Paul,

Voilà, nous y sommes ! Au terme de ce que d’aucun pourrait qualifier tout à la fois d’une course d’endurance, couplée d’une course de sprint…  Car il aura fallu que la Région s’engage avec beaucoup de détermination, d’esprit de conviction et d’innovation, pour qu’aujourd’hui, nous soyons ici même au rendez-vous d’un moment fort important pour l’Ile de France : celui de l’adoption par notre Assemblée du schéma directeur Ile de France 2030.

Ce rendez-vous, c’est celui que la Région s’est fixée avant tout vis-à-vis des franciliens -et de leur avenir- pour améliorer leur qualité de vie- pour les prochaines décennies. Lire la suite

RER B : un combat de longue haleine, plus de quinze ans d’actions

Il y a des matins, où on se lève tôt et c’est pour accueillir en Seine-Saint-Denis, le ministre des transports et le président de la région Ile-de-France. Ils se déplacaient afin de se rendre compte des investissements importants réalisés pour les nouvelles rames du RER B. Des projets depuis plus de 30 ans reportés et qui voient enfin le jour : celui de la modernisation du RER B au Nord dans l’objectif d’améliorer les conditions de transport des voyageurs : un temps de parcours fiabilisé, une desserte simplifiée et renforcée, une fréquence accrue des trains ainsi qu’un confort amélioré.  C’était ce matin, à l’aube, en gare du Bourget.

modernisation rer b

Je ressens tout à la fois une certaine fierté d’avoir contribué, à ma modeste place de militant puis d’élu à ce que le RER B fasse l’objet d’une mobilisation financière importante et une vigilance renouvelée. Et ce notamment de par mes resposabilités au STIF, afin que les 500 millions d’€ engagés soit un plus pour les usagers.

Chacun aura bien conscience qu’il est bien trop tôt pour en tirer des conclusions euphoriques ou négatives. Ce que je sais c’est que les usagers, dont je fais partie, ont bien fait de se mobiliser et de continuer leurs actions.

Je me souviens du combat, encore en cours aujourd’hui, contre le CDGExpress et pour la prise en compte des usagers du quotidien de la ligne B. C’etait dans les années 2000. Nous menons ce combat au coté des associations et notamment Aulnay environnement et Vivre sans CDGExpress. L’équipe municipale de Droite dont faisait partie Messieurs Chaussat et Gaudron soutenait alors ce projet. Quant à Monsieur Abrioux et son collègue député, Monsieur Raoult, ce sont eux qui ont, nuitamment, fait voté un amendement pour permettre ce projet. Un rappel à la mémoire est parfois nécessaire.

J’ai ce matin rappelé au ministre des transports mon opposition au CDGExpress : trop cher, ne s’arrêtant pas dans le 93 et ayant une tarification exorbitante. Je lui également fait part de notre proposition de plus de 10 ans sur le renforcement du RER B et de la ligne K.

Il y a 10 ans, nous avions avec Lino Ferreira et Franck Contat, écrit un cahier d’acteur contre le CDGExpress qui pronait des investissements lourds sur le RER B. Vous le trouverez ici.

Prenant le RER tous les jours, je reste extrêmement vigilant sur les conditions de transports de cette ligne au sud comme au nord. J’en discute fréquemment avec Jean-Paul Huchon et Pierre Serne qui partagent ma vigilance. Il faudra faire un bilan précis de cette mise en place dans quelques mois et aller vers un renforcement de la ligne K permettant d’offrir des directes aux aulnaysiens qui vont sur Paris.

Dans le même temps de nombreux aulnaysiens ont vu leurs trajets se simplifier : c’est plus simple par exemple d’aller à Drancy : toujours le quai 4 et 20 trains au lieu de 4 !

C’est l’ensemble de ces éléments qu’il faudra prendre en compte dans le bilan qui j’espère sera très positif pour les usagers et les conducteurs. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il faudra engager une deuxième phase d’investissement au sud comme au nord.

Un déplacement important ce matin pour constater les efforts et s’en féliciter, mais aussi pour maintenir la vigilance de tous : ministre, élus et transporteurs et tout particulièrement la SNCF et la RATP qui ont aujourd’hui un directeur de ligne commun.

Du travail hier, aujourd’hui et demain pour un RER B :  ligne de vie de notre région !

Vous trouverez ici, le communiqué de presse commun avec Denis Bauin, alors adjoint chargé des déplacements auprès du Maire de Paris, en novembre 2007.

Ci-après, video d’une des manifestations de soutien : http://youtu.be/01isELPTjPw

003_MrCuvillier_RERB_©TransilienDSantrot

Avec entre autres, le ministre des transports, le président et le vice-président au transport de la région Ile-de-France le jeudi 5 septembre 2013

 

 

Améliorations des fréquences et dessertes des transports en commun franciliens

Grand habitué des transports en commun, et notamment du bus et du RER B, je me réjouie de cette amélioration, rendue possible grâce à l’action conjointe du Président de la Région Ile-de-France Jean-Paul Huchon et de son Vice-président au Transport, Pierre Serne.

Le syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), met en place dès la semaine prochaine les premières mesures de son plan bus 2013-2016. Au total, il concerne 120 lignes dans la région : 78 en grande couronne et 49 lignes sur Paris, le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine et la Seine-saint-Denis. « Il s’agit là de changements considérables, appuie un responsable du Stif. Plusieurs de ces améliorations s’inscrivent dans le cadre de projets structurants tels que la mise en service du tramway T5 ou du programme RER B Nord+. Le réseau est très développé, nous allons le rendre plus fonctionnel. Le Stif débloque de gros moyens pour les transports lourds : tramway, métro, RER, mais on n’oublie pas les bus, très utilisés notamment en grande couronne. C’est pourquoi ces départements sont au coeur du programme.

Quatre améliorations onté été instaurées dès cet été. Ainsi depuis le 1er juillet dans le Val-de-Marne, le bus 281 est en service jusqu’à 1h05 à Joinville-le-Pont pour assurer une correspondance avec le dernier RER A.

Au total, le plan bus prévoit 160M€ d’investissement sur quatre ans. Le réseau compte 9 000 bus sur 1 435 millions de km par an.


 

Dézoner intégralement tout l’été c’est possible !

Les média ont relayé ce matin le dézonage estival et le succès de la mesure pour les week-ends. Ci-dessous le communiqué de presse des écologistes franciliens.
Paris, le 16 mai 2013,
Grâce aux écologistes, la majorité régionale a acté dès 2011 la création d’un Pass Navigo à tarif unique sur l’ensemble de l’Île-de-France.
Pourtant, les choix de l’austérité et des orientations budgétaires des parlementaires n’ont toujours pas permis de dégager les financements nécessaires à une généralisation de cette mesure. Les Elu-es EELV le regrettent profondément mais continuent sans relâche la bataille en vue d’obtenir sa mise en place intégrale. Lire la suite

Cap sur l’aménagement de la région à l’horizon 2030

Ci-dessous et à quelques heures de la clôture de l’enquête publique sur le projet Ile-de-France 2030, un article tiré du Parisien économie de ce jour (page 12). Résoudre le problème des transports est crucial pour développer l’activité en Ile-de-France. Adapter nos centres-ville à ces nouvelles perspectives fera aussi partie des enjeux.

Le projet de schéma directeur de la région Ile-de-France (Sdrif) voté en octobre, est consultable sur Internet et dans une trentaine de lieux physiques (siège de la région et mairies) jusqu’au 14 mai. Lire la suite

La Parc du Vexin Français récompensé

Le Parc naturel régional du Vexin Français a été récompensé aux Trophées de l’accessibilité 2013 pour son programme de balades adaptées. S’étendant sur plus de 700 km² au nord-ouest de la capitale, le Parc crée en 1995 est constitué de communes  fortement rurales. Il met en œuvre un projet de développement harmonieux et équilibré, basé sur la préservation de ses patrimoines naturels, culturels et bâtis.

Nommé dans la catégorie « collectivité locale de plus de 5000 habitants », le Parc s’est vu décerner le 11 février dernier un Trophée de l’accessibilité pour son programme de sorties nature adaptées aux publics ayant des besoins spécifiques. Organisée par le Conseil national handicap et l’association Accès pour Tous, les Trophées de l’accessibilité récompensent et mettent en avant des réalisations qui contribuent concrètement à améliorer l’intégration et l’accessibilité des personnes handicapées dans la vie citoyenne.

Un prix remis au Théâtre de la porte Saint-Martin à Paris à Jean-Pierre Béquet, vice-Président du Parc chargé du tourisme et de la culture et Jacqueline Maigret, présidente du conseil d’exploitation de Cap Tourisme par Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l’accessibilité (Ministère de l’Ecologie et du développement durable). Lire la suite

L’environnement en Île-de-France

Je suis toujours assez émerveillé par les travaux que fourni l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile-de-France. Dossiers riches et diversifiés, études profondes et actuelles sont publiés un à un pour notre plus grand plaisir. C’est ainsi qu’en janvier 2013 est paru un Mémento de l’environnement francilien et je me permets de vous en faire l’apologie.

L’actualisation partielle 2012 du Mémento de l’environnement en Île-de-France propose la mise à jour d’une quinzaine de thématiques du Mémento 2011. Ce travail d’actualisation, réalisé dans le cadre partenarial initial, présente aux lecteurs les dernières données disponibles à ce jour. Lire la suite

Les femmes, moteurs du développement périurbain

Ce week-end au Forum Ile-de-France 2030 de Bobigny organisé par Libération, je participais à la table ronde consacrée à la mobilité dans le périurbain. Le quotidien en a retenu l’article ci-après.

J’ai insisté sur les atouts à faire valoir du périurbains, sur le besoin de dépolluer les friches industrielles avant de s’attaquer aux terres agricoles franciliennes ou encore sur l’investissement de la Région pour le développement des circuits courts

La zone périurbaine d’Ile-de-France concentre 1,5 millions d’habitants. Une mobilité choisie, ou contrainte, qui concerne des familles écartelées entre leur domicile et leur travail. Comment les femmes s’adaptent-elles à cet environnement aux portes de la ville ?

La MC 93 de Bobigny accueillait le débat "Périurbain : mobilité forcée ou mobilité choisie ?" le 23 février 2013.

La MC 93 de Bobigny accueillait le débat « Périurbain : mobilité forcée ou mobilité choisie ? » le 23 février 2013. (Photo Ludovic Clerima) Lire la suite